Des regards

CATMAT / 31.10.15

Rire
et

Gémir


Il y a des regards et des hommes
Mon corps et mon coeur s'enflamme
Tes mains, tes hanches et ton sourire
Toute entière à t'aimer
Pour un jour, une heure, une vie
T'embrasser, te caresser
Je veut t'entendre rire et chanter et puis gémir

Il y a tant de belles histoires d'amour à vivre
Chacune serait belle et sa couleur unique

Mais je sais la valeur des années passées ensemble
La profondeur que le temps sculpte de confiance
Quand les mefiances et vieilles blessures
Ont perdu guerre et batailles
Quand on est sûr
Quand on est 2 et bientôt 3
Les sentiments ne s'usent pas
On se quitte parfois des yeux
Parce que le quotidien
Et nos passions qui nous construisent comme être humain
Mais chaque soir il y a nos mains
Qui se rencontrent au creux du lit
Pour la traversée de la nuit
On se quitte parfois des yeux
Et puis on retombe amoureux
Souvent
Notre fils grandi, on est ébloui
Et on fait front contre tout feu
Ensemble on est même plus fort que la mort de ceux qui s'effacent du moment présent nous laissant seuls et blêmes.
On s'aide, on s'epaule et on s'aime.
Je sais la valeur des années passées ensemble
La profondeur que le temps sculpte de confiance

Mais il y a des regards et des hommes
Mon corps et mon coeur s'enflamme
Tes mains, tes hanches et ton sourire
Ta façon de dire, de te tenir
Je me vois danser entre tes bras
Danser, ce soir
Toute entière à t'aimer
Pour un jour, une heure, une vie
T'embrasser, te caresser
Je voudrais t'entendre rire et chanter et puis gémir

Il y a tant de belles histoires d'amour à vivre
Chacune serait belle et sa couleur unique
Chacune d'elle mérite qu'on s'y jette
Toute entière pas qu'on en prenne quelques miettes
Alors, cette nuit je rêverai de toi
De tes mains sur moi
De tes espoirs que je ne partagerai pas
De tes soupirs que je n'entendrai pas
Cette rencontre douloureuse et douce à la fois, je les revivrai quand je te reverrai, tu ne le sauras pas
D'autres hommes et quelques femmes peuplent ainsi parfois mes nuits
Je ne les oublie pas
Même si ça me fait (un peu) mal de ne pas avoir le nombre de vie à la hauteur de mes envies
De savoir que tant d'êtres sont aimables
Me rassure et me réjouis profondément
Cela même me rapproche de mon amant de si longtemps
Sans que je sache pourquoi ni comment.
Il n'y a pas de mesure des sentiments
Juste le respect de l'autre dans ce que tu entreprends
Et l'honnêteté envers ce que tu ressens
Quand les corps s'enlacent
Que des coeurs ne blesse
Quand les corps s'enlacent
Que des coeurs ne blesse...