Vivre et

CATMAT / 2009


Riez


J’écris comme je mange, pour survivre
Et vivre
Ca m’aide à mourir
Riez ! Rien de tout cela n’est triste
Ou seulement quelquefois, le soir tard, quand tu sais que deux bras chauds t’ansèrent et sèchent tes larmes.
Allez, riez !
Je ne suis que moi, comme vous,
Prête à tout pour être bien
Mais n’ayez crainte
J’ai le bonheur des êtres humains proches et lointains comme limite à mon extension personnelle.
Je slame, clame sur la place mes états d’dame
Accueille à cœur ouvert toutes paroles lancées
Saisir l’essentiel qui me fait vivre
Et mourir