Amour, encore ...

CATMAT / 29.01.17, Atelier du Petit Ney

"A l'enterrement d'une feuille morte..."

e

e
R
êve en Goudron


Rêve en goudron,
Je m'roule dans du coton
Et r'ssort la tête toute à l'envers
D'un sale pervers d'univers
Qui r'ssort mes peurs et mes malheurs
À l'enterrement d'ma mère même pas d'feuilles mortes qui reverdissent
Nuit après nuit
J'suis qu'un cagouille qui désespère
J'en bave des morts qu'en finissent pas d'recommencer
La voix d'ma mère qui chante Prévert
Les autres y dansent en sarabande
Squelettes en chocs 
Comme des breloques
Pour la rythmique de mes paniques
Sors-moi d'la gorge des trépassés
Dents acérées
Des temps passés
Tends-moi la main
Pour qu'au matin
Mon cœur s'apaise
Qu'entre les draps
Une parenthèse
Entre tes bras
Mon corps à l'aise
Berce le noir
De mes territoires ... Oniriques
Et vent d'panique
Chagrin de deuils, chagrin d'amour
Entre les 2 mes nuits oscillent
Combien de fois tu m'abandonnes
En m'disant qu'y avait maldonne
Et dans les r'coins de mon sommeil
J'remplie de larmes tant de bouteilles
Qu'un océan coule sur l'tapis
L'îlot du lit c'est Stromboli
T'es mon volcan
Qui éruptionne
Quand l'réveil sonne
Ta lave aux doigts sur ma peau court
Et chasse tous mes chagrins d'amour
Et toutes les routes
Rêves en goudron
Remplis de doutes et de déroutes
Tous les carrefours
Rêves en coton
Me mène à toi
A nous
Et nos émois