Questions de regards

CATMAT / 29.02.2020, Atelier Petit Ney



Paresse


J'habite en bord de mer
Les pieds dans les vagues et la tête dans les nues… je nage
J'aspire goulue l'air d'embruns comme d'autres tètent au whisky leur vie
J'ai quitté la terre des hommes il y a presqu'un an
Je rêve
La paresse est un combat
Regard de soi, regard de l'autre
Regard de l'autre en soi
Peu de souplesse dans l’estime du moi
Moisson de reproches
Les mots lôche et molesse s'accrochent à ma mémoire
Tenaces
Face contre
La fatigue, corps faiblesse, impuissance à faire, se dépasser, penser-créer sans cesse, tournent et tournent à toute vitesse et même les passions s'effacent, je perds ma trace...
La paresse est un acte de résistance
Prendre de la distance
Avec les notions de réussite et de productivisme
Notre histoire et
L'exigence que l'on s'impose
Appuyer sur pause
Stop ! Je me repose
Mon image pâlira-telle dans le miroir des sentiments ?
Arrête-moi si je me mens
Entre trop de mansuétude ou de dureté envers soi-même
Envers les autres aussi peut-être
J'ai vraiment du mal à lâcher prise
Nos leçons sont trop bien apprises
J'aspire à la caresse d'une paresse insouciante