Cloisons sèches

CATMAT / 27.06.2020

Paquebot à la dérive


4 murs de confinement
Dans l’horizon omniprésent
Radeau à la dérive des sentiments
Questionnements omniprésents
Ma cabine de paquebot
Comme un labo d’explorations intérieures
Sous les grosses chaleurs
Qu’est-ce que je vais faire de ma peau si elle est sauve ?
Envie sauvage d’alléger ce qui fait fardeau du boulot
Train-métro-tractations et tracasseries
Trop d’humains dans l’ciboulot, Allo ?!
J’veux tricoter une nouvelle aube
Une belle aubade de fin de lune
Quand le soleil effleure les vagues
Pliage rose pâle
Origami matin original
Jouer des mots encore plus haut
Jongler l’hominidé
En bienveillance de ma sensibilité
Couper couteau sans douleur
Dans ce qui fait peur…
Qu’est-ce qui m’fait peur ?
En mon âme et confiance malmenée
La barque tangue et le paysage est incertain
Alors, écrire et partager
Vouloir sur scène et éditer
Et puis le monde alentour et le futur de mon marmot qui s’obscurcit
Comètes de rêves rétrécis par des oracles malfaisants
Alors, écrire et chahuter les cloisons sèches 
Esprits avides, égo-centrés
L’bateau prend l’eau
Que peuvent mes mots ?