Echos d'Afrique

CATMAT / 12.04.14

Récits des origines (⁰)


Femmes et Hommes blancs : où sont tes racines ?

L'océan : pâle ou force sublime d'où toute chose et moi, naître à l'air libre, à la terre dure et friable.

La pierre blanche qui roule sous la semelle et glisse la pente du chemin dans la chaleur sèche de l'été.

La nuit du bitume sombre ou luisant selon l'ondée du ciel ou sec au pas qui sillonne une capitale endormie de l'inutile agitation du jour besogneux. Là, vibre l'existence et son essence, ses questions sans véritable envie de réponse mais l'ampleur de la conscience d'être au milieu d'êtres à l'infini de la vie, de la mémoire et de la modernité.

Voici : le vent qui s'enroule et m'envole de mes infimes alvéoles au gré du ciel, contrées lointaines, étoiles incertaines, échos des années lumières.
Et Bing ! et Bang !
Au fond de la nuit des temps, emportée par le tourbillon des siècles ¹, voici ce qui me lie au tout vivant.

Il y a notre sang rouge de femmes et d'hommes de tous les continents, les os blanchis de nos morts, nos morts [qui] ne sont pas morts ² mais résonnent à fleur de nos peaux, qu'importe sa couleur.
Le [tam tam des ancêtres rythme] ³ nos pas. Nous marchons dans ou contre leurs traces. Rien ne s'efface.

Il y a : les mots, paroles de femmes et d'hommes qui font mien notre peuple d'humains.
J'ai d'étranges amis
[D'on ne sait qui
D'on ne sait quand]
D'on ne sait où
Qui appuient ma route depuis l'enfant plutôt perdue jusqu'à la femme devenue.

Un livre corné à la dernière page arrachée qui me laisse en suspend de destins dont je sais qu'ils répondent au mien. « Le sang des autres » de Simone de Beauvoir.
Il y a : des crachats sur les tombes, des poètes sans papiers et des mains sales.
La beauté d'Eluard de traits et de plume.
Le solitaire de Bordeaux pour m’apprendre à mourir et donc à vivre.
« Le cheval roux » de Triolet, Elsa de son prénom et ses yeux chantés par Aragon.
Les suds états-uniens à la noirceur qu'on asservi, les chants des esclaves et des ghettos résonnent dans les livres de Faulkner, Caldwell et Carson McCullers.
« Homme noir [et] Masque blanc », « Homme noir [et] Masque blanc » ⁵.
La négritude sublime de Césaire est un concept trop vaste pour s'appliquer aux seuls noirs ⁶.

Les nuances de gris de Tchekhov, découverte des sentiments d'êtres sensibles en bute à la lutte farouche de ceux qui n'ont que l'or de leurs yeux ⁷ et leur juste révolte au coeur dans « La Cerisaie » :
« - Мама ты плачешь ? (...) - Музыканты, играйте ! »
Et la poésie encore d'Afrique, Europe, Asie, de Tanella Boni, Villon, Prévert ou Beaudelaire, Taslima Nasreen et ses "filles de la confection" du Bangladesh, Le père Hugo et ses chants contre la misère, les doigts si vivants de Victor Jara, et tant d'autres encore qui sont l'encre de mon stylo.

Mon arbre a pour racines abolition des privilèges, Commune de Paris et chant des partisans. Des dates et des noms à jamais gravés dans l'écorce des soupirs: 1936 pour le sourire et pour le pire, le 17 juin 1961 à Paris, 1973 à Santiago, et puis les non-violences assassinées.

J'ai poussée à la lumière de la grande loi de l'évolution et des vitrines aux fétiches ⁸ volés-empruntés du Musée de l'homme... et de [la femme dont ici encore du nom l'on fait silence] ⁹. 
Echos d'Afrique :
Les femmes se serrent les reins, et de leur lourd pilon,
Rythment la marche sûre du pays qui se lève ¹⁰.
Mes guerrières à l'ombre tutélaire, je m'abrite et [prends force pour me prendre dans mes bras forts] ¹¹.

⁰ KINE KIRAMA FALL (Sénégal), Les Élans de grâce, 1979
¹ et ⁸ MATALA MUKADI (République Démocratique du Congo) “Réveil dans un nid de flammes”
POEMES ET RECITS d’Afrique noire, du Maghreb, de l’Océan Indien et des Antilles
Edouard J. MAUNICK, Le Cherche Midi Editeur
² BIRAGO DIOP (Sénégal) “ Souffles ”, POEMES ET RECITS d’Afrique noire…
³ JEAN-BAPTISTE MATABAOUKA (Rwanda) “ Tam-Tam ”
⁴ MALICK FALL (Sénégal) “L'Équipe”, POEMES ET RECITS d’Afrique noire…
⁵ Homme noir - Masque blanc : Essai de Franz FANON
⁶ Julien DEMAIRE (France-Lille), slameur-poète, “Nègre(s)” 2005 éditions Périplans
⁷ MOUSTAPHA WADE (Sénégal) “Quand je reviendrais”, POEMES ET RECITS d’Afrique noire…
⁹ Tanella BONI (Côte d’Ivoire) “Grains de sable”, 1993
¹⁰ ANNETTE M'BAYE D'ERNEVILLE (Sénégal), Indépendance - Poèmes africains, Kaddu, 1965
¹¹ Bamboté MAKOMBO “Centrafrique” (République Centrafricaine)