Quotidien

CATMAT / 03.11.11


Le monde a changé cette nuit
e


Le monde a changé ce matin
Les murs blancs de la ville ont rougi dans la nuit
Les crépis suintent de la sueur des mourants qu’on oublie
Les petits des pays sans fortune
Ceux dont les sous-sol réchauffent nos douillettes demeures
Et les portefeuilles des grands actionnaires
Par terre surgissent les crevasses des contrées arides
Où l’effet d’serre s’emploie à la famine
Nos routes se fendillent
Et nos ponts s’affaissent en silence :
Les médias occidentaux ont perdu la boussole des pays dominants