Un monde à vivre #1

CATMAT / 18.11.17, Atelier du Petit Ney


Un monde à vivre


Un monde à vivre et à entendre chaque matin qui s'éveille.
Respirer ton odeur connue de grand corps d'homme endormi.
Sourire.
Mettre le pied à terre et laisser sa tête partir explorer les étoiles.
Venir surprendre mon fils déjà debout par un baiser dans le cou.
Aimer.
Apporter dans le désordre sur la table un petit déjeuner à savourer : grand bol rouge de thé tchaï aux épices et pain complet aux graines de ci- de ça suivant les moments du temps présent. Bol de lait chaud et céréales bio soufflées au chocolat, jus d'orange ou citron au miel. Beurre salé, confiture de figue, avec ou sans noix, et fromage de chèvre frais.
S'asseoir et déguster. Ensemble.
Voir le soleil jouer dans les fanes du potager et regarder ses légumes pousser.
Se dire qu'on va bien trouver encore un petit bout de terre à gratouiller pour le plaisir d'y semer.
Chatouiller son loupiot pour qu'il arrête de regarder la télé et lui rappeler qu'après les devoirs, y a les copains qui attendent pour cavaler entre les arbres à la recherche de cachettes inédites.
Faire semblant de batailler ensemble.
Rire. Et re-rire.
Encourager les leçons des cahiers.
Discuter.
Puis regarder sa marmaille s'égailler dans la campagne.
Rêver.
Que chaque matin.
Chaque humain.
Vivre son refrain.
Vouloir tendre la main à celle et celui qui ne peut.

Voyager la terre en un vaste roman écrit par 7000 milliards de doigts agités d'encore plus de nouvelles idées à partager.
Fourmiller d'exister.
Ensemble.