J'accuse !

CATMAT / 08.12.16

Coup de gueule en litanie


La pollution a fini par arriver jusque dans la forêt de Rambouillet. J'ai les sinus
hyper inflammés et le mal au crâne qui va avec. Demain ça va être pire, donc mes poumons asthmatiques vont adorer !

J'aimerais pouvoir trainer en justice pour mise en danger de la vie d'autrui les directeurs des transports tranciliens-sncf des 20 dernières années qui ont laissé se détériorer les transports du rail, obligeant de nombreuses personnes à prendre leur voiture ; à tous celles et ceux qui exilent leurs richesses dans des îles de Paradis pour se remplir les poches encore davantage et priver nos services publics de moyens très conséquents à mettre au service du développement des alternatives non-polluantes ; aux divers conglomérats pétroliers qui depuis 40 ans achètent des brevets solaires (entre autre) et les mettent au fond d'un tiroir pour empêcher leurs réalisations et conserver leur monopoles asphyxiant ; aux gouvernements successifs qui promettent parfois mais ne changent rien concrètement ; à toutes les multinationales qui s'en lavent les mains et se les frottent sur leurs profits mirobolants à court termes en se foutant totalement de la vie de nos enfants et de nos petits enfants ; à ceux qui se couchent devant tous ceux là ; à ceux qui s'en foutent et ne savent que roter dans leur bières en regardant un match de foot ; à celles qui pensent que pour résoudre un problème existentiel ou de santé publique
il suffit de se ruer sur les soldes et d'acheter des tonnes de trucs dont personne n'a besoin ; à celles et ceux qui estiment que créer des besoins chez les consommateurs est un métier honorable ; à ceux et celles qui prennent leur poubelle pour un puits sans fond et notre planète aussi ; à tous ceux qui laissent leurs enfants jeter des cochonneries par terre et regarder des pubs sans leur expliquer que "non ce ne sont pas des informations" et "non, c'est pas avoir le dernier machin qui te rendra heureux ou donnera un sens à ta vie", à ceux qui refuse de voir que les journaux soi-disant gratuits on les paye à chaque fois qu'on achète quelque chose car la pub ce n'est pas gratuit et qu'on le paye aussi en désinformation de contenu censuré par les annonceurs ...

Si tu veux tu peux continuer la liste! Bienvenue dans notre monde de laisser-aller !

Mais : merci à celles et ceux qui font leur part aussi minime soit-elle; quelques grains de poussières qui, parfois, enrayent la grande broyeuse d'âme de nos sociétés soi-disant "développées".