Paul Eluard

CATMAT / Septembre 2016, Texte en interprétation chorale


La Liberté Oulipote
(d'après Paul Eluard,
avec beaucoup de liberté)

Strophes originales d'Eluard en italiques


1/ Introduction

Une Liberté Oulipote, mon pote
Ça se clame en slam et ça dépote!

2/ Titre 
Li...li...li...liber...liber...
Liberté !!
   Litéber
   Téliber
   Bertéli
   Berlité !!!

3/ Bégaiement
Sur mes cahiers d'écoliers
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J'écris ton nom

- Sur le sable sur la neige
Sur mon pupitre et les arbres
- Sur mes ca...ca...ca...
- Cahiers? carabines? cartables? catastrophes? carabistouilles? grenouilles?
- Ah non, ça ça va pas
- camemberts? cache-nez ?...
En coeur : j'écris ton nom

(...)

4/ interprétation rythmique et théâtrale
Sur la jungle et le désert

Sur les nids sur les genêts
Sur l'écho de mon enfance
J'écris ton nom

Sur la junjunjunjunjungle et le dédédédédésert
Sur les nininininids sur les gegegegenêts
Sur l'échooooOooooOoô de mon en------fan------ce
J'éCRIS ton nomnomnomnomnom....(Tarzan)

(…)

5/ On enlève des mots

Sur chiffons d'azur
étang soleil moisi
lac lune vivante
ton nom

Sur tous mes chiffons d'azur
Sur l'étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J'écris ton nom

 (…)

6/ On enlève des mots

Bouffée
Mer
Démente
Ton nom

Sur chaque bouffée d'aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J'écris ton nom

(…)

7/ 1 syllabes sur 2

Sur lam qui lume
Sur lam qui teint
Sur mai ré nies
Cris nom

Sur la lampe qui s'allume
Sur la lampe qui s'éteint
Sur mes maisons réunies
J'écris ton nom

8/1 syllabes sur 2

Sur fruit pé deux
mir et ma bre
Sur lit qui de
J'é ton

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J'écris ton nom

9 +bis+Ter /  Un seul son voyelle : i-a-ou

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J'écris ton nom

Sir titi chir iccirdi
Sir li fri di mi imi
Sir chiqui mi qui si ti
J'icri ti ni, j'icri ti ni

Sar tata char accarda
Sar la fra da ma ama
Sar chaqua ma qua sa ta
J'acra ta na, J'acra ta na

Sour toutou chour ouccourdou
Sour lou frou dou mou oumou
Sour chouquou mou quou sou tou
J'oucrou tou nou, J'oucrou tou nou, J'oucrou tou nou

10/ Définitions en emboitement (ou Littérature définitionnelle)

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur ce qui n’est pas là sans envie puissante
Sur l’isolement dépouillé de tout

Sur l’endroit où se pose le pied avant la cessation de la vie
Je trace le mot servant à te désigner

Sur ce qui ne se trouve pas dans un lieu donné sans nécessité d’une grande intensité
Sur la totale mise à l’écart sans aucun ornement ni dérivatif d’aucune sorte
Sur la partie déterminée d’un espace où se pose de manière appropriée la partie inférieure articulée à l’extrémité de la jambe dans le moment précédent la fin de l’existence biologique d’une entité vivante
Je représente au moyen de traits les formes des lettres constituant un ensemble de sons  correspondant à un sens entre lesquels se distribue le langage et qui permet d’indiquer ton signe linguistique spécifique.

11/ En s’inspirant de Raymond Queneau et de ses Exercice de styles : à la manière de…
Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

De manière interrogative
Sur la santé : quelle santé ? Celle de qui ? La santé revenue : d’où ça ?
Sur le risque disparu : une guerre ? Un tremblement de terre ? A quoi on a échappé ?
Sur l’espoir sans souvenir : mais, si j’ai tout oublié, qu’est-ce que j’espère ?
Et vous savez ce que je faits? J’vous l’donne en mille : j’ écris ! Et quoi donc ? Ce nom là pardi !

Lettre officielle
 J’ai l’honneur de vous faire part de mon intention d’inscrire de façon tout à fait conforme
Sur le retour attendu de notre santé
Ainsi que sur l’oubli de tout ce qui entacherait notre espérance souhaitée
Le nom officiel désignant ce que vous savez.
Avec tout mon respect, je vous prie d’accepter mes sincères salutations.

En négatif
Ce n’est pas sur une maladie persistante
Ni sur une protection sans effet
Encore  moins sur une mémoire pessimiste
Que je ne lance pas de vive voix aux 4 vents ce qui pourrait te désigner

12/ Emballement de répétitions et d’assonances
Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l'orage
Sur la pluie épaisse et fade
J'écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sussure les sueurs de l'orage
Sûr, est supendu le murmure suave de la pluie épaisse et fade

Survivre à l'immersion subaquatique sans subir la submersion subtropicale suscitant un décès précoce suggérant un suicide superlativement supersonique, superstitieusement, super...
STOP!
J'écris ton nom

 13/ Ressemblance et Remplacement (à dire en alternance chaque vers)

côté libre (1 voix)

côté oppression (1 autre voix)

Sur la vitre des surprises 
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur la votre qui supprime
Pour les livres restrictive
Rien de l’art et de la science
je crois tes ombres

14/ Conclusion
J'écris,
Je crie, je crayonne, je craie, je crée, ...
J'écrivayonne, je brouillonne, je bouillonne...
Je redigeonne et je te donne, ce mot qui résonne...
LIBERTÉ