Eté 2008

CATMAT

Les mots 6

Hache
feuille
ciel
haut
dauphin
orque

 

Les Fraches du Contadour

Un coup de hache a fendu le ciel en deux
Du plus haut du monde ont jailli des milliards d’étincelles
Myriade d’étoiles,
Pluie d’amour de lumière au cœur des humains fatigués
L’herbe sèche du grand plateau a frémi dans la nuit
Nulle feuille dans ce désert de pierre mais,
Le poète* y accueillit la baleine aux yeux bleus
Après quelques décennies solitaire elle lui demanda :
« S’il te plais, dessine-moi un orque et un dauphin »


Longo Maï 08.07.08

*Jean Giono a traduit "Moby Dick" de Melville au Contadour
dans les Alpes de Hautes Provences à la fin des années 30


 
Les mots 7
Arbre
rouge
brune
mirage
lumière
profondeur

 

Moment

Elle est belle
Brune et femme de lumière
Dans la clarté de sa prunelle
La profondeur m’appelle
Un mirage, un rêve, un paysage
1000 visages aux rivages adoucis
A l’ombre du grand arbre rouge
Les corps se détendent
Je me pose et m’apaise


Longo Maï 08.07.08

 

 
Les mots 8
Cadrant
nénuphar
joie
malin
orgueil

 

Célébrité ?

Joie maligne
Comme un cancer nénuphar
Nourrit l’orgueil démesuré
De mon être surexposé
Star system, «  j’veux qu’on m’aime ! » 
Décadrer ses envies
Vers la vie collective
Un phare dans la nuit
Ne luit guère plus
Que 100 000 lucioles


Saint Just août 08

 

 
Les mots 9
Pluie
dessiner
ça me gratte
promenade
nager

 

Moment 2

Pluie d’amour : ça m’gratte !
Démange et fait mal
Dessine en abîme la peur de la solitude
Silence…
Promenade légère de corps en cœur
Je nage dans l’bonheur
De l’éphémère instantané


Saint Just août 08