Joie du corps

CATMAT / 20.04.19, Atelier Petit Ney


Je te ...


Je te fragmente les jours de servitudes
Je te mandragore en altitude
Je te malmène la fesse ramolli par le skaï
Je te gland à reluire
Je te pourlèche les heures d'ennui à venir
Je t'arraches et te bravache
Je te rencontre et tout contre
Je te chocolat
Je te barpapa
Je debarbe et douceur entre les cuisses
Je te decuistre
je te deconstruit
Je t'emmène et te dégaine la hampe
Je te clampe
Je te clone autour du cône
Je te fantôme de Canterbury
Je te furie
Je te fouille
Je te "ouille pas là ça fait mal"
Je te douille à la flamme de mes envies
Je te dérouille les nues
Je me débrouille de tes retenues
J'embrouille tes malvenues
Je te pleine avenue
Je t'expose et je dispose
Je te ramonne l'humeur morose
Je t'épine de rose
Je te vertige et tu me clitorivages
Je te visage en chevelure
Je m'aventure
Tu m'esclavage
Je te retourne comme une crêpe bien chaude
Je t'échappe à l'échaude
Je t'épaule à mordre
Je te cuisse à griffes
Je te porte racines et t'emporte goulue tartine
Je te taloche pour anhiler l'idée du moche
Je te respire et Je t'aspire,
Tu te retires et me vide la tirelire
Tu me glisse
Tu te trisse
Je m'attriste
Tu me languies puis me lappe
Je t'attrappe et on passe à la trappe
Trou noir en plein soleil
Je m'émerveille
Et m'ensommeille