Toutes mes femmes (3)

CATMAT / 07.06.2001


Voici un Poème à ma grand-mère
Pas celle des bords du Nil, pour ceux qui connaissent, non, l'autre. Celle qui était née en 1900 tout rond

Poème à ma grand-mère

Oserais-je avouer
Qu'il me fut donné
D'apprendre à aimer
Aimer regarder, rêver
Aimer à toucher
Par la beauté
Entraperçue des seins blancs et ronds
Les corps de femmes
Seins légèrement poudrés
D'une plus de
Soixante dix années ?