Tom petit homme

CATMAT / 20.04.19



  Les Fleurs du Bonheur            


J'élève une mauvaise herbe dans mon jardin
Je la regarde pousser avec patience et tendresse
Je l'arrose d'amour et d'attention
Liberté et protection
Je lui concocte des purins de joie, d'art et de pleine nature
J'ajoute quelques gouttes d'adaptation lucide et très modérée à la société consumériste
Il faut pouvoir trouver sa place entre les pavés
Mais ma belle fleur sauvage déploie ses branches vers un ciel embrumé de fumée grise et trempe l'été ses feuilles dans une mer désormais plastifiée
Ses racines ont de plus en plus chaud dans une terre à la croute ravinée par des pluies rares, brutales et torrentielles
Les tropiques nous remontent à hauteur de pistiles franciliens
Je lui veux des rivières souterraines d'eau pure
Des abeilles et coccinelles à foison
Une brise sans kérosène
Une terre riche d'humus sans glyphosate
Et quelques ménates
Voletant dans les patates
Plantes compagnes et solidaires, nous savons nous qu'entraide
Vaut mieux qu'hégémonie F1 stérile
Nos bénéfices valent bien vos dividendes
Ma fleur de contrebande résistera aux valeurs marchandes
Mais j'ai peur de toutes ses plate-bandes bien dressées à acheter, jeter et recommencer
Qu'elles viennent grignoter notre bout de champ qui ne sera jamais clôturer de barbelés
Et puis, la même pluie acide nous arrose
J'aimerais appuyer sur pause
Des degrés et de l'avidité qui explosent
Que mon cher amour n'implose
Ma belle fleur d'enfant sauvage
J'ai le coeur empli de rage
Sur ce monde rétrécie
Qui étouffe ton devenir
Tes graines à toi pourront-elles encore après demain éclore ?