Joie du Je

CATMAT / 25.05.19, Atelier Petit Ney

Je suis fille de ...

Je suis fille de l'histoire de ceux dont la misère
Je suis fille du bruloir de la colère des peuples de la terre
Je suis la mémoire de ceux qui luttèrent
Et que seule parfois une balle a su faire taire

Je suis ceux dont la vie ne vaut que poussière du sable des déserts
Ceux qu'on prive de dessert
Ceux qui carrière sans
Ceux qui sang et eaux pour salaire si peu
Ceux qui nous les gueux
Ceux qui ont le feu comme on construit sa vie debout
Les fous, les soi disant malades
Ceux qui camarade
et ont pour seule grande parade les défilés République-Bastille-Nation
Ceux dont les bastions sont mains toujours ouvertes
Et cœurs à la découverte
Je suis les caractères inscrits dans l'éphémère d'une vie soumise à l'arbitraire
Je suis fille de mon père et de ma mère
De leurs pères et de leurs mères
Qui surent me nourrirent et me faire de leurs combats salutaires
Issus des savoirs de la plèbe et de l'universitaire
Les yeux dans les livres et les mains dans la terre

Je suis fille contradictoire du communisme et du libertaire
Je suis la mémoire des marins du Potemkine et des communards,
Je suis fille de Nicolas de Condorcet, Victor Hugo, Jean Jaurès, Rosa Luxemburg et Louise Michel
Je suis celle qui suis les traces d'encres et de couleurs de Vladimir Maïakovski, Marina Tsvetaeva, Louis Aragon, Elsa Triolet, Paul Eluard, Taslima Nasreen, Pablo Picasso, Fransisco de Goya, Kasimir Malievitch, Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely
Je suis les voix de Leo Ferré, Georges Brassens, Jean Ferrat, Maurice Fanon, Henri Tachan, Francesca Soleville, Melina Mercouri, Pete Seeger et Pia Colombo

Je suis les doigts coupés de Victor Jara et le poitrail ensanglanté de Frederico Garcia Lorca

Je suis fille de l'histoire de ceux dont la misère
Je suis la mémoire de ceux qui luttèrent
Et que seule parfois une balle a su faire taire
Je suis fille du bruloir de la colère des peuples de la terre

 

GREVE GENERALE DE 1936
Source https://www.matierevolution.fr/spip.php?article525