Version 1

CATMAT / 2011

Elle & Il


Elle semblait belle et docile
Le babil volubile et futile
Sûrement prête pour la bagatelle
Un p’tit air mi-cruelle, mi-pucelle
De celle qui au lit font des étincelles
Image féminine jusqu’au bout des prunelles
Une fille pastelle
Pile le rêve qu’on nous martèle

IL tenta d’prendre un air viril
Carré des épaules et rentre le nombril
Le mec qui tire les ficelles
Pour qui la vie c’est facile
Et si t’es très très gentille
Tu verra p’t-être ma p’tite île
Ma parcelle de côté fragile
T’inquiète j’suis pas malhabile
Viens-là j’te prends sous tutelle

Hé oui ! Les clichés ruissellent
Les contres-vérités s’ammoncellent

Elle a cru l’image irréelle
Du prince charmant éternel
Qu’on nous enfonce dans la cervelle

ELLE est si faible
IL te prendra sous son aile
Une fille ça reste toujours puérile
Et sans être carrément servile ou débile
Soit sage et docile,
Parle pas fort, bouge pas trop
Nivelle tes expressions
Lui fait pas d’l’ombre faut qu’il rutile !
Accepte qu’il soit volatile,
Ce sont ses hormones, tu veux quand même pas qu’il s’mutile !
S’il est jaloux reste immobile
Ne sors pas du domicile
A son bras sois un bel ustensile !

Mais derrière la figure modèle
Il y a l’âme d’une rebelle
Femme indocile
Qui n’veut pas seulement battre des cils
Ce qu’elle veut elle
De l’affection, des jeux charnels
Impossible dans c’duel
Alors elle s’efface et fait la vaisselle
Sa personnalité elle l’annihile

Il pensait devoir admirer une demoiselle infantile super super style
Mais être à la hauteur c’est difficile !
En fait il est plutôt frêle
Du genre le goût d’la fight qui chancelle
Vraiment rien d’un machiavel
Plutôt du genre chien fidèle
Et zéro côté sex-appeal
Si t’en crois la pub à la tél
Il a la larme facile
C’qui n’l’empêche pas d’être érectile et fertile
Le désir, l’amour sont universels
Mais sa timidité le muselle
Des fois il voudrait s’mettre à la poubelle !

Derrière les masques on s’emmêle
De façon irrationnelle
Chacun coincé dans son île
Pourvoir s’enfuir à tire-d’ailes
Puisse-t-elle être elle-même
Qu’il arrête de s’faire d’la bile
Passer au mode naturel
Faites-vous la belle
Faites-vous l’idylle
Puisse-t-il être naturel
Et qu’enfin vraie soit l’idylle