Les mots du Pouvoir

CATMAT (19.12.15)
Spectacle Langue de Bois et Belles Paroles


D'où viens-tu ?


D'où viens-tu, toi qui frappe à ma porte?
De quel contrée, de quel rivage?
Conte moi les échos de ta ville, ton village
Que par mes fenêtres soufflent les vents de la planète
Parle moi de ton pays où le soleil pleut, les coeurs fleurissent en hiver,
et les chants d'amour ornent les drapeaux
Parle moi de tes voyages parmi ces peuples en colère dont les poèmes de révolte cheminent de bouche en bouche
Les crachats des puissants ne trouveront jamais leurs couches car les insurgés dorment dans les étoiles pour venir battre le pavé au matin levant sans chocolat chaud ni croissant
Ils se lèvent le coeur ouvert et le poing serré
Plonger dans la bataille pour ceux qui n'ont de tête que contre les murs, ceux qui cherchent et ne trouvent pas, ceux dont les bras n'en peuvent plus de se tordre, ceux qui en sont réduit à mordre les hommes de peur et d'impuissance, ceux qui ne savent plus le sens du verbe se nourrir, ceux qui se couchent et se laissent mourir...
Entends-tu le sommeil lourd de ces autres qui exilent leurs richesses dans des îles de paradis aux arbres dorés et argentés loin de toute tendresse réalisée?
Ils ne savent pas que les mots sont métis et porte le message du faible
à jamais récalcitrant
Le vent le porte, le vent l'emporte et te voici devant ma porte avec tes mains offertes et ton sang qui cogne à la poitrine de la grande humanité
Tu m'importes et ton peuple et le mien
Qu'on apporte le pain et le vin
Pour le festin des rescapés de l'indifférence généralisée.