La pulpe sensible

CATMAT / 09.11.2020

Des Mains


Des mains qui se plissent doucement au fil du temps

La pulpe sensible du bout des doigts

Pates de lézard immobiles au soleil, agiles et promptes au mouvement quand motivation non machinale

Manipulation légère de la plume ou célérité sur le clavier

Mes mains prennent racines dans l’inspiration qui me vient du vent ou de l’air du temps et se déploient en mots d’encres et de paroles vibrantes

Elles s’envolent alors en convictions d’émotions, agitant les sensations qui m’habitent comme autant de bruissements d’air,

Les mots partent en migration saisonnière effleurer des regards et des ourlets modelés d’oreilles aux aguets, voyage au long cours et sans retour

Mes mains, de soi à l’autre avec amour