Barbare arabesque

CATMAT / 14.04.18
Ecrit au Petit Ney en écho à une chanson douce de Lord Eraz en spectacle



COLERE
BLUES



J'ai la colère en mode maudit maudit blues
Des parterres de coup d'tonnerre qui reignent en ciel mentalité barbouillée
Barbare arabesque brûlante suintante hors contrôle
Laisser bouillir en cloison béton désarmé
couvercle survolté
Où lave couler
Fleuve sans mer à déverser, os à ronger ?
Masque de crocodile édenté en mode
maudit maudit maudit blues
Je mourrai d'implosion chlorhydrique... Ou parfois
Rouler larmoiement bassin débordé
Pour faire passer pilule en société, docile
Plumes d'anges d'oreillers déchiquetés, en silence
Rôles bien déterminé pré-carré-fils-barbelés
d'une jeune femme éplorée
Bafouiller dans gorge noyée pour expectorer
en crachats métamorphosés
Ça fait plus propre
Mais c'est humiliant de faire à la fois flaque et serpillière
Ouin Snif ploutch et rebelote et dix de der
Le coeur par terre, mais ça émeut, parfois.
Et puis j'aboie. Je mords aussi.
C'est si bon de lâcher les chiens sans muselière.
Mais ça fait peur et ça fait mal alors
Pas d'yeux pas d'oreilles des cris tout pareil
Coulées de boue droit debout ça mène où?
J'ai la colère en mode maudit maudit maudit blues
Ok je sors, j'ai rencard avec mon stylo.