Foutraque

CATMAT / 24.03.10




Un baladeur immobile


Un baladeur immobile
Place de Beaubourg
Où les mobiles de Tinguely
Turbinent humides
Pluie de couleur
Et tiges de fer
Un parisien contemplateur
Même pas touriste
Juste un glandeur
Qui escagasse
Le stressé sur-consommateur
De temps, de bien, de tout, de rien,
De quelque chose absolument
Alors :
Zapper ce cheval de Troie
Dans la rythmique huilée de la cité fourmi ;
Si l’un s’arrête, l’autre questionne,
Voilà fleurissent
Remue-méninges et débandades joyeuses
Galères foutraques
Dans l’apparence omniprésente
Musardeur mentor malgré lui
Il regarde le crescendo de la dégringolade
Addiction dégloutonne
Variante salutaire à la tristesse alentour